Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Le Blog du corps

Actualité de la recherche sur le corps en SHS (ISSN : 2269-8337)

Corps subtils

L’exposition Corps subtils confronte environ 500 oeuvres d’art indien, principalement issues du tantrisme, avec des oeuvres classées dans l’art brut et alentours, collectées depuis près de trente ans par Philippe Mons, médecin psychiatre, professeur de yoga et collectionneur.

Corps subtils s’inscrit dans la continuité des expositions Théma mettant en avant un regard contemporain posé sur l’art brut par des collectionneurs : Amicalement brut, collection Eternod & Mermod (2011) et Collectionneur de mondes, collection Korine et Max Amann (2012). Cette exposition explore la capacité de l’art brut à dépasser les clivages orient /occident, ainsi que les catégories artistiques traditionnelles, ce qui répond au projet du LaM d’inscrire l’art brut dans une transversalité disciplinaire et culturelle.

L’exposition propose de faire se rencontrer un ensemble de créations artistiques à vocation religieuse et traditionnelle avec une catégorie artistique pensée en dehors de toute tradition, fruit de l’individualisme et de la singularité. Il s’agit de partir à la recherche de cette fusion du moi et du monde que l’on prête autant à la folie qu’à l’expérience mystique, autant à des oeuvres relevant de l’art tantrique que de l’art brut. La question est posée d’une « existence esthétique » qui traverserait l’éthique et le religieux comme le champ des créations artistiques. Les oeuvres réunies par Philippe Mons forment une fable à même de nous enseigner les liens entre « amour fou » et expérience de fin du monde, « expérience intérieure » et appréhension globale du monde. Après une salle d’introduction intitulée Éloge de la liberté, le parcours de l’exposition se divise en trois grandes parties – Le corps morcelé, L’oeil existe à l’état sauvage, Corps subtils & corps cosmiques – où alternent profusions d’oeuvres, compositions symboliques – les macles – et ensembles plus restreints autour de questions spécifiques.

Commissariat

Savine Faupin, conservatrice en chef en charge de l’art brut au LaM

Christophe Boulanger, attaché de conservation en charge de l’art brut

Barnabé Mons

Corps subtils
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article