Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Santé et EPS

26 Juin 2011 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

Colloque Santé et EPS : un prétexte, des réalités.

 Du jeudi 29 au vendredi 30 mars 2012, à Strasbourg

 

 

 

 


Health and Physical education : one pretext, diverses realities International Congress.

Thursday 29 and Friday 30 march 2012, Strasbourg (France)

 

 

 

 

 

 


Accueil - Présentation

Par sa régularité comme finalité, la santé constitue à l'évidence une justification essentielle à l'existence de l'éducation physique comme discipline scolaire. Cette permanence de la santé en EPS cache pourtant une variation de ses définitions en fonction des contextes historiques, culturels et sociaux. Devenant toujours plus large, l'idée de santé offre aujourd'hui à la discipline des orientations diverses en termes de pratiques de l'EP. Tout se passe comme si la santé était un prétexte complaisant pouvant justifier n'importe quelle activité physique, où « bouger » devient l'essentiel. A cette finalité aux contours indéfinis, s'opposent des contributions précises de l'éducation physique à la santé.

Ce colloque a pour ambition de dépasser l'évidence d'une relation entre activité physique et santé, pour se centrer sur le rôle que peut jouer l'éducation physique dans la construction d'une éducation à la santé. Le développement de nouvelles pratiques culturelles de bien-être, l'importance accordée à l'intégration et à la réussite, la nécessaire prise en compte du contexte institutionnel et social local dans lequel les enseignants, les formateurs ou les éducateurs doivent intervenir, nécessitent de reposer la question de la santé en EPS autrement. En clarifiant quelles définitions de la santé l'EPS construit, les travaux proposés ne manqueront pas également de définir quelle EPS est à envisager. Finalement, la santé sera surtout un prétexte pour penser l'EPS que nous souhaitons développer aujourd'hui.

 

Thèmes : 
- 1er axe : Les dimensions de la santé en EPS pour une approche personnalisée de son éducation.

L'avancée des travaux sur la santé souligne l'importance de nombreux déterminants de la santé. Il n'est plus possible de parler de santé au singulier. Les enseignants confrontés à la diversité de ces dimensions ne peuvent que s'interroger. Quelle dimension de la santé prendre en compte en EPS ? Dimension énergétique, mécanique, sensorielle, affective, sociale, émotionnelle. Quelle EPS pour quelle condition de santé de l'individu ?

Dans cet axe, les contributions doivent attester que l'EPS n'est pas un simple prétexte à la pratique physique, mais relève de définitions particulières de la santé. Elles peuvent éclairer l'impact de l'EPS sur une dimension de la santé (la condition physique, le mal-être, le manque de confiance en soi). Elles peuvent s'intéresser à la construction d'une santé pour un groupe particulier d'élèves (la santé des filles/des garçons, la santé de populations fragiles). Elles peuvent enfin tenir compte de besoins particuliers des élèves dont l'EPS a la charge (enfant handicapé, obèse, asthmatique). Nul doute que la prise en charge de ces besoins spécifiques de façon individualisée ne peut que questionner une EPS pour tous.

- 2ème axe : La santé en EPS se définit dans une culture physique particulière.

L'introduction de nouvelles pratiques de bien-être peut apparaître comme un révélateur de nouvelles conceptions de la santé en EPS. Ces pratiques questionnent aujourd'hui la culture sportive. Quelles références culturelles pour quelle santé en EPS ? L'introduction tardive à l'école de pratiques de bien-être comme la redéfinition des pratiques sportives vers une logique de gestion de sa vie physique interpellent le choix des pratiques en EPS. Les analyses peuvent porter sur l'intérêt spécifique à investir ces nouvelles pratiques. Qu'apportent-elles de réellement nouveau ? La santé n'est-elle pas finalement un prétexte aux changements culturels ?

Les contributions attendues dans cet axe permettront de dégager l'intérêt d'enseigner ces nouvelles pratiques ou de « didactiser » autrement les pratiques plus traditionnelles pour répondre à une nouvelle culture physique. Elles permettront également de comprendre les choix culturels, freinant ou favorisant les changements de référence. On peut alors se demander si ce n'est pas la santé qui est redéfinie en fonction des cadres de pensée de l'EPS. Dans tous les cas, la santé ne manque pas de questionner la culture des enseignants d'EPS.

- 3ème axe : La dimension contextuelle de la santé en EPS.

Les contextes politiques, institutionnels et culturels redéfinissent les orientations en terme de santé. La définition de la santé est contextuelle tout comme l'est l'éducation physique selon les lieux où elle est développée. Les aspects institutionnels et contextuels renvoient à des caractérisations de l'EPS s'appuyant sur des orientations particulières. La comparaison entre les institutions met en évidence des réalités diverses en matière de santé. Il existe ainsi des différences entre les niveaux d'enseignement (primaire, secondaire, supérieur), mais aussi entre des institutions publiques, privées ou associatives proposant une éducation physique développant la santé. L'analyse comparative des différents regards offre l'occasion de cerner ce qui en constitue sa substance spécifique, ici entendue comme partagée par différentes institutions qui s'intéressent à la santé.

Dans cet axe, les regards peuvent porter sur des contextes institutionnels différents (historiques, sociaux ou culturels). Comment la santé est-elle traitée dans les EP des pays francophones ou transfrontaliers ? Comment l'idée de santé évolue-t-elle en EPS ? La santé est également une affaire collective. La collaboration à la construction de projets de santé nécessite de préciser les intérêts communs et les divergences entre institutions concernées. La clarification des enjeux institutionnels à propos de la santé selon les contextes permettra de questionner les frontières de l'éducation physique scolaire. C'est alors un prétexte à définir ce qui peut être sa spécificité à l'école et dans la société au regard des différents acteurs.

- 4ème axe : Les outils pour construire et gérer sa santé.

La santé s'élabore en EPS par la construction de savoirs. Quels types de savoirs pour mieux gérer sa vie physique pour aujourd'hui et pour plus tard ? La construction de repères sur soi, sur les autres et sur l'environnement constitue aujourd'hui une exigence institutionnelle permettant aux élèves d'organiser leur motricité. Qu'est-ce qu'un repère et comment permettre aux élèves de le construire ? Les repères n'ont de sens qu'à travers une motricité signifiante, mais aux significations (sociale, psychologique, physiologique et émotionnelle) différentes. Quel type de motricité construire selon les formes pédagogiques proposées ?

Les contributions portant sur les outils pédagogiques permettant la construction de repères, de postures ou de savoirs spécifiques en vue de gérer sa santé seront valorisées. En outre, l'ergonomie du mouvement peut être questionnée tant du point de vue de l'élève que de celui de l'enseignant. En effet, la santé de l'enseignant doit être prise en compte dans la pratique de l'EPS. Il s'agit aussi de penser aux risques du métier et à la nécessité pour les professionnels de l'EP de penser leur activité en fonction de leur propre santé.

 

 
 Home - Presentation

 

Health has always been one of the main justifications of Physical Education existence in the educational system. Nevertheless, Health definition in Physical Education has always depended on historical, cultural and social contexts. Becoming wider and wider, the global notion of Health has widened Physical Education’s horizons. Health is often a pretext which justifies the practice of all physical activities with a single aim which is “to move”. However precise, ambitious and innovative contributions for health education have emerged recently.

This congress will not focus on the obvious relation between Physical Education and Health but on the role that Physical Education could play in health education. The development of new cultural practices such as well-being and the importance of social integration, of success at school, while taking into account the local institutional and social contexts in which teachers, trainers, and educators operate, involve the need to define more precisely the concept of Health.
By clarifying some definitions about Health, the scientific studies exposed here will also help us reshape the definition of Physical Educational teaching. Finally and above all, Health will be a pretext for thinking about the new Physical Educational concept we would like to teach nowadays.

 

Topics :
- 1st axis: The different aspects of Health in Physical Education for an individualized approach.
Health can be defined through several dimensions: physiological, emotional, social. Teachers have to face this diversity. But which dimensions of Health should be taken into account in Physical Education? 
In this axis, the expected contributions should: 
  • emphasize the existence of the multiple definitions of health in Physical Education,
  • illustrate the impact of Physical Education for one specific health dimension,
  • describe examples of health improvement through PE in specific subpopulations of pupils (girls/boys, obese, disables, asthmatics).
- 2nd Axis: The particular cultural definition of health in Physical Education. 

New concepts of health in Physical Education have emerged from the introduction of new well-being practices, putting into question the sport’s culture. But which cultural references should be used to teach health issues in Physical Education? Do the new well-being practices really bring something new? Isn’t Health a pretext for cultural changes? Or isn’t Health defined in correlation with a new way of conceptualizing Physical Education?
In this axis, the expected contributions should:

  • explain the emergence of the new Health concept and its cultural determinants,
  • describe the causal link between the Health concept and the change in cultural references in Physical Education,
  • focus on the relevance of using new well-being practices in Physical Education,
  • reflect about different ways to teach traditional practices through the new concepts of “self-managing and physical well-being”.
- 3rd Axis: The contextual dimension of health in Physical Education.

The definition of health depends on political, institutional and cultural contexts. The comparisons between institutions, the differences between the levels of education (primary school, secondary school and superior) and between public, private or associative institutions reveal diverse realities concerning health. A comparative analysis could let us understand the specific substance of the concept of health. 
In this axis, the expected contributions should: 

  • underline how health depends on different institutional contexts (historical, social or cultural) and how it influences Physical Education definition,
  • explain the common interests and divergences in conceptualizing health, 
  • describe how health is taught in Physical Education in French-speaking or other countries,
  • explain how the concept of Health and the concept of Physical Education are evolving.
- 4th Axis: Tools for constructing and managing a healthy and active lifestyle.

Health is taught in Physical Education thanks to the transmission of knowledge. But what kind of knowledge could help pupils to manage their physical life today and at a later stage? The construction of “self-milestones” in the environment is nowadays institutionally expected and allows pupils to organize their motor skills. But what is a “milestone” and how could we make pupils build them? Milestones just make sense through a meaningful motor movement implying different significations (social, psychological, physiological and emotional). Finally, adopting a healthy, active lifestyle means also seeking a quality of life characterized by an overall well-being and autonomously identifying the numerous factors that influence health.
In this axis, the expected contributions should: 

  • focus on pedagogical tools allowing the construction of milestones, postural positions or specific knowledge on self-managing health issues, 
  • consider ergonomics movement from the pupils and the teachers point of view while taking into account professional risks and the necessity for professionals to take care of their own health.

 

Appel à communication  
Au plaisir de vous lire !

Vous pouvez proposer des communications scientifiques et/ou professionnelles sous forme de conférence plénière, orale en atelier ou affichée.

Votre proposition est à retourner à cornus@unistra.fr ET à sante.et.eps@free.fr sous forme d'un résumé d'une page dont le format et l'organisation du texte sont précisés dans l'appel à communication ci-dessous.

Merci de respecter la forme de présentation. Les résumés figureront dans les actes remis en début de colloque.

Dates importantes

- Date limite d’envoi pour les soumissions : 15 septembre 2011.

- Retour aux auteurs : 31 octobre 2011.

 Call for papers 

 

We'll be pleased to receive your papers for this Congress. 

Submissions can be scientific and/or professional presentations. They are of three different types: Conference presentation, oral presentation and poster presentation. 
Send your document via email to cornus@unistra.fr AND sante.et.eps@free.fr

Abstract should not exceed one page references included.

Here is a template which includes the instructions authors.  

Please, respect the form of presentation. The abstracts will be grouped in acts.

Important dates

- Deadline for paper submission : September 15, 2011

- Notification to authors : October 31, 2011.

 

 


Conférenciers invités - Guest speakers

- Axe 1 : Les dimensions de la santé en EPS/ The different aspects of Health in Physical Education.

Michel Pradet, ancien athlète et entraîneur, est professeur agrégé d’EPS à l’UFR STAPS de Montpellier. Sa recherche porte sur la préparation physique dans le domaine du sport et en EPS.

Michel Pradet, ex-athlete and trainer, is teaching at the Faculty of Sport Sciences of Montpellier. His research includes the physical training in sport and in physical education and sport.


Le Chevalier, J-M., & Pradet, M. (2003). La force. Paris : Editions Revue EPS.
Pradet, M. (1996). La préparation physique. Paris : INSEP.
Pradet, M., & Soler, A. (2004). La course de haies en situation. Paris : Editions Revue EPS.

- Axe 2 : Les aspects culturels de la santé en EPS /The particular cultural definition of health in Physical Education.

Yves Travaillot, maître de conférences à l’IUFM d'Aquitaine (Antenne de Pau), travaille dans le domaine de la préparation aux concours en EPS. Sa recherche porte sur l’histoire et la sociologie du sport et de l’éducation physique. Il analyse les pratiques d’entretien du corps dans la société et la relation entre éducation physique scolaire et pratiques physiques extra-scolaires. 

Yves Travaillot, PhD at the IUFM of Aquitaine (Pau), he works in the domain of PE competitive examinations. His research concerns the history and the sociology of sport and physical education. He analyses the body practices in the society and the relationship between school physical education and out-of-school physical practices. 

Travaillot, Y. (1998). Sociologie des pratiques d'entretien du corps. Paris : PUF.
Travaillot, Y. (2003). La forme, la transgression et l’aventure : nouvelles pratiques, nouveaux horizons. In T. Terret (Ed.), Éducation physique, sport et loisir 1970-2000 (pp. 333-351). Clermont-Ferrand : AFRAPS. 
Travaillot, Y., & Morales, Y. (2008). L’Education Physique et Sportive face à la culture de son temps : la question de l’intégration des pratiques d’entretien du corps dans les programmes scolaires depuis le début des années 1980. Spirale, 42, 31-42.

- Axe 3 : La dimension contextuelle de la santé en EPS/The contextual dimension of health in Physical Education.

Christian Vivier, maître de conférences à l’UFR STAPS de Besançon, sa recherche porte sur l’histoire de l'EPS et du sport. Il a travaillé aussi sur les espaces urbains et la sécurité des élèves au cœur de l’éducation physique française depuis 1945. 

 Christian Vivier, Phd at the Faculty of Sport Sciences of Besançon, his research concerns the history of physical education and sport. In addition, he worked about the urban spaces and the student’s security in French PE since 1945. 

Vivier, C. (2010). Autant de temps, autant de loisirs si tentants. Staps, 87, 7-11. 
Vivier, C., & Dupaux, J-J. (2007). Gérer le danger et le risque en EPS. La sécurité des élèves depuis le milieux du XXème siècle : le cas du lycée Victor Hugo de besançon. Carrefours de l’éducation, 23, 137-151. 
Vivier, C., & Loudcher, J-F. (1998). Le sport dans la ville. Paris : L'harmattan.

- Axe 4 : Les outils pour construire et gérer sa santé/Tools for constructing and managing a healthy and active lifestyle.

Didier Delignières, directeur de l’UFR STAPS de Montpellier, est professeur dans l’EA Movement to Health. Sa recherche porte sur le contrôle et l’apprentissage moteur d’un point de vue de l’approche dynamique (e.g., coordination, estime de soi, tapping). En parallèle, il s’est toujours intéressé à l’EPS, ses finalités et ses contenus, en collaboration avec Christine Garsault. 

Didier Delignières, Dean of the Faculty of Sport Sciences of Montpellier, is a professor at the EA 2991 Movement to Health. His research relates to motor control and learning from a dynamical systems point of view (e.g., coordination, self-esteem, tapping). In parallel, he continued to develop a reflection on PE, its finalities and its contents, in collaboration with Christine Garsault. 

Delignières, D. (2009). Complexité et compétences. Un itinéraire théorique en Education Physique. Paris : Editions Revue EPS. 
Delignières, D., & Garsault, C. (2004). Libres propos sur l'éducation physique. Paris : Editions Revue EPS. 
Delignières, D. Torre, K. & Bernard, P.L. (2011). Transition from persistent to anti-persistent correlations in postural sway indicates velocity based control. PLoS Computational Biology, 7, e1001089.
Programme 

Vous pouvez télécharger le programme ici.

 

 

Samedi 31 mars 2012, une visite de Strasbourg est organisée. 

Program

  

Here is a template which includes the schedule. 

Saturday, March 31st, 2012, a sightseeing tour of Strasbourg will be organized.

Inscription au colloque
Ouverture prochaine. 

 

Registration

Conference Registration will open soon on a dedicated web site.


Comités - Committees

Responsable du projet/General chair

Christelle Marsault, Equipe de Recherche en Sciences Sociales du Sport (EA 1342).christelle.marsault@iufm.unistra.fr

Co-responsable du projet/Co-chair

Sabine Cornus, Faculté des sciences du Sport. cornus@unistra.fr 
Liliane Giordano, IUFM d'Alsace. liliane.giordano@iufm.unistra.fr 

Comité scientifique/Scientific committee 

Céline Clément (Pr, IUFM d'Alsace), Philippe Clermont (MCF, IUFM d’Alsace), Sabine Cornus (MCF, FSS de Strasbourg), Didier Delignières (Pr, Université de Montpellier), Viviane Ernwein (MCF, FSS de Strasbourg), Fabrice Favret (Pr, FSS de Strasbourg), William Gasparini (Pr, FSS de Strasbourg), Aggée Lomo (MCF, FSS de Strasbourg), Christelle Marsault (MCF, IUFM d’Alsace), Bernard Michon (Pr, FSS de Strasbourg), Michel Pradet (PRAG, Université de Montpellier), Yves Travaillot (MCF, Université de Pau), Christian Vivier (Pr, Université de Franche-Comté).

Comité d'organisation/Local organizing committee  

Guy Appéré (PRAG, SUAPS de Strasbourg), Nathalie Boudet (PRAG, FSS de Strasbourg), Nicolas Burel (PRAG, FSS de Strasbourg), Sabine Cornus (MCF, FSS de Strasbourg), Gilles Erb (PRAG, FSS de Strasbourg), Viviane Ernwein (MFC, FSS de Strasbourg), Martine Fournaise (PRAG, IUFM d'Alsace), Liliane Giordano (PRAG, IUFM d’Alsace), Sylvie Gouesbier (Infirmière, FSS de Strasbourg), Corinne Guilloud (PRAG, FSS de Strasbourg), Julien Pierre (MCF, FSS de Strasbourg), Lisa Lefebvre (PRCE, IUFM d'Alsace), Christine Loehle (PRAG, FSS de Strasbourg), Aggée Lomo (MCF, FSS de Strasbourg), Marie-Paule Missoffe (PRAG, SUAPS de Strasbourg), Laurence Rasseneur (MCF, FSS de Strasbourg), Christophe Schnitzler (PRAG, FSS de Strasbourg).

 


Partenaires - Sponsors

 Le colloque est le résultat d'une collaboration de différentes institutions de l'UdS.

This congress is organised by different institut which composed the University of Strasbourg.

 - L'Equipe de Recherche en Sciences Sociales du Sport/Laboratory of Social Sciences of Sport (EA 1342) : Mr William Gasparini, Directeur/Director, Mme Christelle Marsault, responsable du projet/General chair.

 

- La Faculté des Sciences du Sport/Faculty of Sport Sciences : Mr Gilles Erb, Doyen/Director, Mr Bernard Michon, responsable de la filière EEP/responsible of Physical Education cursus, Mme Sabine Cornus, co-responsable du colloque/co-chair.

- L'Institut Universitaire de Formation des Maîtres/Institut in charge of teacher's education : Mr Philippe Clermont, Directeur adjoint de la vie scientifique/Director of scientific activities, Mme Liliane Giordano, Directrice adjointe de la formation professionnelle (co-responsable du colloque)/Co-director of professional studies (co-chair), Mme Sophie Gateault.

- Le Service Universitaire des Activités Physiques et Sportives/Institut in charge of physical activities for students : Guy Appéré, Directeur/Director, Mme Marie-Paule Missoffe, Directrice adjointe/Co-director.


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article