Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Le Blog du corps

Actualité de la recherche sur le corps en SHS (ISSN : 2269-8337)

Médiator, Combien ...?

http://www.leblogducommunicant2-0.com/wp-content/uploads/2010/11/Mediator-Couverture-livre-non-censur%C3%A9.jpg

 

Le livre est écrit par une pneumologue du CHRU de Brest, le Dr Irène Frachon, qui a réalisé avec ses confrères cardiologues une étude qui a abouti à la suspension par l'Afssaps (agence française de sécurité sanitaire et des produits de santé) du Mediator, un médicament du laboratoire Servier indiqué dans le traitement du diabète, mais qui était aussi utilisé comme coupe-faim.

L'avocate du laboratoire ne demandait pas l'interdiction de l'ouvrage, dont elle disait ne pas avoir pris connaissance, mais la suppression de la couverture de la mention "combien de morts" ou l'apposition d'un bandeau. Me Nathalie Carrere estime cette mention "accusatoire grave, inexacte et dénigrante, occasionnant un dommage imminent pour Servier, même si le produit n'est plus actuellement commercialisé. On ne peut se voir accusé de donner la mort quand ce n'est pas fondé sur des preuves scientifiques

La justice a donné raison au Laboratoire Servier...Son sous-titre sera désormais « sous-titre censuré »".

http://www.sodis.fr/Images%20Livres/MEDIATOR.jpg

 

Les inspecteurs de l'’Igas viennent de rendre leur rapport et ils ont prêté beaucoup d’'attention à un document : les actes, parus en 1970 grâce au financement de Servier, d’'un symposium tenu à Milan en 1969 sur les molécules dérivées de l'’amphétamine. On y apprend dans un article de chercheurs des laboratoires Servier que le benfluorex (Mediator) est repéré en 1966 "pour son fort potentiel anorexigène et la faiblesse apparente de ses effets secondaires."

"L'’insistance ultérieure des laboratoires Servier à valoriser des indications thérapeutiques qui seraient propres au benfluorex – dont on verra plus loin qu’'elles n'’ont pourtant jamais été validées – contribuera à faire oublier au plus grand nombre ces données pharmacologiques de base. Au moment où le benfluorex va être mise sur le marché, la préoccupation des laboratoires Servier est de présenter ce nouveau médicament comme ce qu’'il est peut-être :– un adjuvant au traitement des hyperlipidémies et du diabète de type 2 -, et non comme ce qu’il est à coup sûr – un puissant anorexigène ", assènent les inspecteurs de l’'Igas.

Dans un communiqué publié le jour même, les laboratoires Servier "prennent acte des premières conclusions de l’enquête de l’'Igas", mais ils "s'’étonnent des responsabilités que semblent leur faire porter les conclusions du rapport d'’enquête" et "qui ne leur apparaissent pas conformes à la réalité." Faute d’'avoir été auditionnés, "ils souhaitent répondre point par point et avoir l’'opportunité de montrer qu'’ils ont toujours travaillé en étroite collaboration avec les instances de pharmacovigilance et les autorités de santé, dont ils ont scrupuleusement appliqué toutes les décisions". Les laboratoires Servier rappellent également "leur engagement d'’assumer toutes leurs éventuelles responsabilités à l'’égard des patients qui constituent leur première préoccupation".

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article