Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Le Blog du corps

Actualité de la recherche sur le corps en SHS (ISSN : 2269-8337)

Gestion politique du corps et des populations

Réseau thématique 17
Gestion politique du corps et des populations
Responsables :
Dominique Memmi (CNRS - CSU)
Gilles Raveneau (Université de Paris Ouest Nanterre, LESC, CeRSM)
Emmanuel Taïeb (Institut d’Études Politiques de Grenoble, PACTE)
Descriptif : Fondé en 2003, dès la création de l’Association Française de Sociologie,
le Réseau thématique 17 s’intéresse à la dimension somatique des agents sociaux et
à la façon dont elle est administrée par le monde social, et plus spécifiquement, par
les institutions. Le réseau vise ainsi à réfléchir aux renouvellements contemporains
qui ont affecté la régulation publique des usages du corps humain et l’administration
des populations dans leur rapport à leur santé et à leur devenir physique.

 

AuCongrès 2006 de l’AFS, le Réseau a examiné les transformations politiques à
l’oeuvre dans le rapport au mourir, des soins palliatifs à l’euthanasie, et des
nouveaux rituels funéraires à la législation sur les cendres des défunts. Puis, du
rapport au cadavre et plus généralement à la matérialité corporelle en fin de vie, le
RT 17 a déplacé son intérêt vers les objets suscitant le dégoût. Après une première
Journée d’études en janvier 2008 à la MSH à Paris, intitulée « Humeurs et dégoût :
du dispositif à l’institution », où il s’agissait d’analyser les dispositifs institutionnels et
politiques chargés d’encadrer les humeurs ou excrétions du corps jugées
dégoûtantes, la réflexion a porté sur la régulation institutionnelle du dégoût. Les
sessions du Réseau, lors du Congrès 2009, portaient sur le « dégoût d’institution »,
soit le rôle joué par les institutions lorsqu’elles ont à administrer des corps, des
populations et des individus suscitant socialement dégoût, répulsion ou réprobation.
Si la première journée d’étude avait privilégié une approche anthropologique, la
suivante ambitionnait de travailler davantage dans une perspective de sociologie et
de science politique.

 

Dans ces disciplines, la question du corps n’a en effet pas
toujours la légitimité qui lui revient et une recherche sur le dégoût peut susciter
d’autant plus de résistances qu’elle porte à l’extrême l’attention à la matérialité et à la
réactivité corporelles. Un premier bilan de ce travail est en cours de publication : un
numéro de la revue Ethnologie Française (2011-1), intitulé « Anatomie du dégoût »,
paraîtra début 2011.
Entreprenant de généraliser la réflexion induite par le travail accompli par le réseau
jusqu’ici, l’appel à communications pour le Congrès 2011 porte sur les
métamorphoses du rapport du monde social et des institutions à l’organicité et au
biologique.
Contacts :
dominique.memmi@csu.cnrs.fr
gilles.raveneau@mae.u-paris10.fr
emmanuel.taieb@iep-grenoble.fr
Appel à communication pour le 4e Congrès de l’AFS
Grenoble, 5 - 8 juillet 2011
Réseau thématique 17
Gestion politique du corps et des populations

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article