Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Le Blog du corps

Actualité de la recherche sur le corps en SHS (ISSN : 2269-8337)

Corps et sens


 

 

 

 

Jacques Fontanille, Corps et sens, Paris, PUF, 2011, 216 p.

Le corps n’est pas, pour la sémiotique, un domaine d’analyse parmi d’autres il est au coeur d’une hypothèse théorique qui renouvelle notre conception des processus de signification. L’incarnation des processus signifiants leur procure un substrat qui s’impose à toutes les élaborations cognitives et émotives : les rôles narratifs sont portés par des corps la production des discours émane d’une activité corporelle les émotions et les passions, de même que les manifestations sensibles et perceptives impliquent des corps. Des corps qui interagissent conservent dans leur chair ou sur leur enveloppe corporelle les empreintes de ces interactions, et ce sont ces empreintes porteuses de significations à découvrir qui doivent être identifiées, extraites, déchiffrées et interprétées.
La sémiotique de l’empreinte éclaire alors d’un nouveau jour l’énonciation, la narrativité, le jeu figuratif, la mémoire et l’anticipation des formes, le sens des textes, des images et des objets.

Table des matières

Introduction. — De quelques effets du corps dans les sciences humaines

Première partie. — Le corps de l’actant : corps-actant et corps sensible
Le corps et l’acte
Le lapsus
Le corps et les champs du sensible

Seconde partie. — Les figures du corps, figures d’empreinte et de mémoire
La manifestation figurative du corps-actant : l’enveloppe et la chair mouvante
L’empreinte et la mémoire figurative
Quand le corps témoigne : l’ethos du reportage
L’empreinte de l’usage et le corps des objets

Conclusion. — La sémiotique de l’empreinte

 

 

Couverture du livre Soma et Séma. Figures du corps

 

Les sciences de l'homme, de la sociologie aux études littéraires, de la phénoménologie aux sciences cognitives, redéfinissent depuis quelques décennies leur rapport au corps. Pour les sciences des textes, des images et de la signification en général, le corps comme tout autre motif, sera appréhendé grâce à son inscription dans les sémiotiques-objets, sous forme de signes, de figures ou d'opérations observables ou reconstructibles. Soma et Séma. Figures du corps propose un parcours de différentes conceptions du corps dans les sciences de l'homme (anthropologie, psychanalyse, sciences cognitives, philosophie), pour en extraire des représentations récurrentes, et donner de ces dernières une formulation opératoire pour l'analyse. Et ce parcours qui, peu à peu, " donne corps " aux procédures sémiotiques, partant de l'identification et du recensement des " figures du corps " dans les langages (textes et images, notamment), aboutit pour finir à la définition et à la typologie des figures-corps, qui débouchent elles-mêmes sur une " sémiotique de l'emprunte " : dans ce renversement de perspective, il ne s'agit plus alors seulement d'intégrer la problématique corporelle dans la théorie et la méthode sémiotiques, mais de se demander comment les corps peuvent faire signe, comme ils peuvent devenir figures, textes, images, objet de sens.

 

 

A propos des auteurs

Jacques Fontanille est président de l’Université de Limoges depuis février 2005. Professeur de sémiotique et membre honoraire de l’Institut Universitaire de France, il est également président honoraire de l’Association Internationale de Sémiotique Visuelle, et de l’Association Française de Sémiotique. Il est l’auteur de nombreux livres, dont notamment Les espaces subjectifs (Hachette), Sémiotique des passions. Des états de choses aux états d’âme (Le Seuil), avec A. J. Greimas, Sémiotique du visible. Des mondes de lumière (PUF), Tension et signification (Mardaga), avec Cl. Zilberberg, Sémiotique et littérature : essais de méthode (PUF), Sémiotique du discours (Pulim) et Pratiques sémiotiques (PUF).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article