Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog du corps

Actualité de la recherche sur le corps en SHS (ISSN : 2269-8337)

Publié le par leblogducorps.over-blog.com

 

L' Attraction universelle
Érik Bullot
2000 - France - 13 mn - 16 mm - Couleur

Observateur des physiques élémentaires du cinéma, Érik Bullot s’attache ici aux facultés d’attraction et de répulsion des corps – les planètes ouvrent la danse et en livrent l’exemple canonique. Surgissent également une funambule et son fil, une jongleuse et ses balles, entre autres vignettes. Le cinéma se retrouve ici au plus près de ses qualités fondamentales, art jubilatoire du déséquilibre. Ce film est une variation documentaire sur les figures du vertige et de la gravitation.

 

Voir les commentaires

Publié le par leblogducorps.over-blog.com

Tatu-Tattoo, légende non précisée.
©Copyright Alain Soldeville

www.soldeville.com/En cache  - Pages similaires
Site réalisé par Paul J. Lickel / Micro Plaisance (éditions) pour Alain Soldeville, photographe : Bugis street, Paroles du corps, La plus belle des fables, Portraits ...
 
"Mes voyages en Asie depuis vingt ans m'ont permis d'assister à des cérémonies religieuses où les participants subissaient des épreuves de mortifications physiques. En rapport avec ces expériences, j'ai voulu connaître les motivations des personnes qui s'infligeaient des marquages corporels. Sur une période de trois ans, j'ai réalisé en studio des portraits d'hommes et de femmes portant des tatouages, des scarifications, des implants destinés, selon eux, à transformer leur corps en oeuvre d'art. Par des détails mis en lumière ou laissés dans la pénombre, photographiés à distance ou en gros plan, ces corps sont contemplés comme des paysages, des objets sculpturaux. Par leurs paroles, les modèles expriment leurs motivations, leurs sentiments par rapport au regard que la société porte sur eux".
 

Voir les commentaires

Publié le par leblogducorps.over-blog.com

Pétition contre les blouses d'hôpital qui laissent voir les fesses

HÔPITAUX - Extrait d'une bande dessinée publiée sur le blog "Sous la blouse" en 2010 pour protester contre les blouses d'hôpital non fermées dans le dos.

Blog "Sous la blouse"

 

Coup de gueule est celui de "Farfadoc". Cette blogueuse, médecin de famille, s'insurge contre le port de la blouse d'hôpital, ce vêtement qui ne respecte pas vraiment "la dignité" des patients. Elle a même lancé une pétition en ligne qui réunit déjà plus de 4.000 signataires.

Un vêtement "ouvert dans le dos"
Elle écrit : "Dans la plupart des établissements hospitaliers, les patients sont affublés de la même chemise. Taille unique, ouverte dans le dos, quelques boutons pression à l'arrière, et le plus souvent, découvrant leurs fesses au moindre mouvement" . Et d'invoquer "le respect de la dignité des patients", qui est "un principe inscrit dans la Charte de la personne hospitalisée, dans le Code de santé publique, dans le Code de déontologie des médecins".

gare

Selon "Farfadoc", "tout patient a droit au respect de sa dignité et de sa pudeur. Ces chemises d'hôpital ne respectent ni l'un, ni l'autre. En se levant et en marchant un peu, un patient (...) se retrouve à moitié nu devant son voisin de chambre ou les soignants, soignés, familles et amis".

Voir les commentaires

Publié le par leblogducorps.over-blog.com
9780987268204-FrontCover650

The History of My Body is a meditation on childhood, adolescence and young adulthood by an emerging Australian female writer. This is a history of the merciless, well-worn path of encounters and accomplices: of family and friends, of education and confusion, of solids, liquids and gas. History traditionally pertains to fact, but the story of the body of Larissa Bird descries no such truth. In fostering a sense of objective revelation, Larissa disintegrates the formula for life granted to her from birth. The twisted deeds of her father, the ignorance of her mother, the depraved rationale of her early school education, their history remains as it was in their original encounter—a bewildering muddle of wild assimilation and the impossibility of rejection. Larissa makes no claim to know anything, and her story will probably be as elusive for you as it is for her. Your only escape from the History of her Body will be in her encounters with the fantastic secrets of Knowledge.

She admits no regret for stumbles into pretense, confusion and disarray. What is a history, but a series of forgotten events, illogical conclusions and muddled incentives? This book should be filed under fictitious memoir.

meanjin.com.au/.../review-the-history-of-my-bod...En cache  - Traduire cette page 
20 Jun 2012 – In a passage from her memoir, The History of my Body, Larissa Bird describes her Catholic girls school education, in which teachers anxiously  

Voir les commentaires

Publié le par leblogducorps.over-blog.com

www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article...En cache 
7 juin 2012 – Vous avez ici gratuitement accès au contenu des livres publiés par Zones. Nous espérons que ces lybers vous donneront envie d'acheter nos ...
www.editions-zones.fr/spip.php?article159En cache 
7 juin 2012 – Kubark. En pleine guerre froide, la CIA sous le nom de code « KUBARK » - rédige un manuel d'interrogatoire secret destinéà ses agents

Voir les commentaires

Publié le par leblogducorps.over-blog.com

                                                      Mallet/Yelnik/Bardinet (INSERM, CNRS, INRIA)
www.ujf-grenoble.fr/.../un-documentaire-sur-la-stimulation-cerebrale...En cache 
23 juil. 2012 – Stimulation cérébrale, un nouvel espoir pour les TOC ? ... Le Dr Mircea Polosan1, psychiatre et le Pr Stéphan Chabardes1, neurochirurgien ont ...
 

 

Notre recherche est fondée sur des programmes translationnels et de recherche clinique, en lien très étroit avec le CHU de Grenoble :

  • Nouvelles techniques neurochirurgicales pour le traitement de troubles psychiatriques, comme les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) et la dépression, chez des patients très sévères résistants aux médicaments
  • Cartographie des réseaux cérébraux impliqués dans les TOC et la dépression. Etude des mécanismes de modulation de l'activité cérébrale à large échelle par stimulation cérébrale profonde et stimulation magnétique transcrânienne
  • Cartographie des réseaux épileptiques chez les patients, en collaboration avec l'équipe 9 du GIN
  • Validation in vivo de nouveaux systèmes implantables (électronique et microélectrodes) pour la mise au point de protocoles de stimulation adaptative, en partenariat grenoblois avec le CEA-Leti et Clinatec

     

Techniques utilisées

 

  • Les neurosciences théoriques et le traitement du signal et de l’image
  • L’électrophysiologie préclinique
  • L’électrophysiologie per-opératoire et post-opératoire sur patients implantés
  • L’IRM fonctionnelle couplée à l’électrophysiologie

     


Voir les commentaires

Publié le par leblogducorps.over-blog.com

www.lefigaro.fr/.../03005-20120807ARTFIG00343--fifty-shades-of-... 
il y a 2 jours – Un phénomène éditorial sans précédent est en train de submerger l'Angleterre et les États-Unis. Fifty Shades of Grey , premier tome d'une ...

Voir les commentaires

Publié le par leblogducorps.over-blog.com
Source Onlinetri.com
En préambule, il nous donne accès à deux articles publiés dans Nature (une illustre revue scientifique mondiale). Le plus récent Lieberman DE, Venkadesan M, Werbel WA, Daoud AI, D'Andrea S, Davis IS, Mang'eni RO, Pitsiladis Y. (2010) Foot strike patterns and collision forces in habitually barefoot versus shod runners. Nature 463: 531-5. est remarquable : courir avec des chaussures modernes augmenteraient les chocs et donc les blessures. Ce choc viendrait du type d'attaque qu'ont les coureurs "à chassure" : par le talon. Le coureur pied nu ferait une attaque soit à plat soit, le plus souvent, sur l'avant du pied. Ce type d'attaque n'entrainerait pas le choc suite à une attaque sur le talon.
www.courirpiedsnus.com/En cache 
Courir pied nu et avec chaussures minimalistes : tests et conseils pour apprendre le "barefooting".
entrainement-sportif.fr/courir-pieds-nus.htmEn cache  - Pages similaires
Courir pieds nus ou en chaussures minimalistes corrige les erreurs de posture , soigne le mal de dos et affine les cuisses.

Voir les commentaires

Publié le par leblogducorps.over-blog.com

Du 01 juillet 2012 au 28 octobre 2012
www.villa-arson.org/index.php?option...view...En cache 
30 juin 2012 – Télécharger ce visuel. A la vie délibérée ! Pierre PINONCELLI, Attentat Culturel, 1969, Musée Chagall, Nice. Ph : Muriel Anssens pour l'œuvre ...

Une histoire de la performance sur la Côte d'Azur de 1951 à 2011
A la vie délibérée ! est conçue comme l'aboutissement d'un programme de recherche mené par la Villa Arson depuis septembre 2007 – grâce au soutien constant du Conseil général des Alpes-Maritimes - sur l'histoire de la performance sur la Côte d'Azur de 1951 à nos jours. Il s'agit de restituer au public lors de l'été 2012 le fruit de ces investigations par la mise en ligne d'une base de données la plus exhaustive possible sur le sujet, une publication et une exposition réunissant photos, vidéos, documents, récits écrits ou oraux pour la plupart inédits, dans une scénographie conçue comme une revue dispersée dans l'espace, une publication à visiter.
Contact
Villa Arson
20, avenue Stephen Liégeard
06100 NICE
Tél. : +33(0)4 92 07 73 73
Site web : http://www.villa-arson.org/

Voir les commentaires

Publié le par leblogducorps.over-blog.com

La performance : vie de l'archive et actualité

Performance : life, archives and actuality

Publié le vendredi 13 juillet 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

À l'occasion de l'exposition « À la vie délibérée ! Une histoire de la performance sur la Côte d'azur de 1951 à 2011 », l’AICA France et la Villa Arson (Nice) s’associent pour promouvoir et susciter de nouvelles recherches sur la performance, alors même que l’école d’art de la Villa Arson explore les pratiques artistiques usant des techniques de corps, de la représentation, et de la connaissance. Une triangulation de disciplines (celles de l’artiste, du burlesque, du sportif) et de compétences (iconique, physique, cognitive) permettant d’interroger le statut de la performance aujourd’hui, et plus largement l’usage qui est fait du terme même de performance, on le sait problématique, mais qui a fait florès.

Annonce

Colloque AICA France - Villa Arson / 25-26 octobre 2012 : Appel à communications

Présentation
Le centre d’art de la Villa Arson développe depuis septembre 2007 un programme de recherche dans le domaine de l'histoire de la performance sur la Côte d'Azur de 1951 à nos jours. Celui-ci prend à la fois la forme d'une base de données accessible sur Internet - performance-art.fr - et d’une exposition : « À la vie délibérée ! » (du 01/07 au 28/10/2012) réunissant photos, vidéos, documents, récits écrits et oraux pour la plupart inédits, dans une scénographie conçue comme la restitution d'une enquête, une publication à visiter. À cette occasion l’AICA France et la Villa Arson (Nice) s’associent pour promouvoir et susciter de nouvelles recherches sur la performance, alors même que l’école d’art de la Villa Arson explore les pratiques artistiques usant des techniques de corps, de la représentation, et de la connaissance. Une triangulation de disciplines (celles de l’artiste, du burlesque, du sportif) et de compétences (iconique, physique, cognitive) permettant d’interroger le statut de la performance aujourd’hui, et plus largement l’usage qui est fait du terme même de performance, on le sait problématique, mais qui a fait flores. Il convient en effet d’avoir à l’esprit la double situation de la performance aujourd’hui : sa situation historique – son rôle dans les avant-gardes et les différents mouvements novateurs du 20e siècle – et son actualité immédiate, riche de pratiques renouvelées, souvent à la marge de territoires extérieurs au champ défini, comme celui de l’art action (la poésie, la danse, la photo, voire la vidéo).

Dans les ouvrages d’histoire et théorie de l’art, la performance est souvent isolée des autres courants et moyens d’expression, elle est traitée à part, parfois même ignorée. La performance a longtemps été « l’Autre » des beaux arts. Pourtant, la performance, quelque nom qu’on ait pu lui donner (le terme apparaît tardivement), et quelque forme singulière qu’elle ait prise, se déploie à travers le temps en épousant, ou en croisant, la plupart des grands courants de l'art de la seconde moitié du 20e siècle à nos jours (les soixante dernières années). Au-delà de sa spécificité – peut-être à démontrer – quelles relations la performance entretient-elle avec les grands mouvements  du 20e siècle ? Quel est l’apport de points de vue centrés sur les spécificités locales (la méditerranée, la côte Est et la côte Ouest aux USA, le Japon, la Chine… ), et de leur recoupement avec la chronologie ? La dimension éphémère de la performance — qui en fait par nature un art lié à l’instant, et à la mémoire de l’instant vécu — si elle n’est souvent accessible qu’à partir de documentations parcellaires ou de récits propices aux mythes et aux légendes, nécessite pour l’historien une prudence méthodologique quant aux faits réels. Qu’en est-il du commissaire d’exposition se confrontant à l’archive lorsqu’il vise à réactiver l’énergie disparue ? Y a-t-il contradiction entre le patrimoine que constituerait l’histoire de la performance et une présentation à partir de ces documents et récits ? Les passages transdisciplinaires aujourd’hui perceptibles dans l’espace scénique sont-ils une revitalisation du genre visant, comme la performance dans les années 70, à remettre en cause les codes de la représentation et de l’expression, ou le retour à un des territoires nourriciers de l’art action (le théâtre d’Alfred Jarry et celui d’Antonin Artaud ou plus près de nous le Judson Dance Theater pour la danse) ?

La performance, une fois passé le moment de l’expérience, une fois passé l’ici et maintenant privilégié (ou non) de l’art comme expérience partagée entre artistes et spectateurs, n’est-elle pas avec ce qui la caractérise le plus — le geste — un moyen de faire « exploser les cadres » en ouvrant « des intervalles heuristiques », dirait Georges Didi-Huberman en écho à l’atlas d’Aby Warburg ? La performance n’est-elle pas ce mode d’expression qui, par excellence, a pris en compte l’injonction de Walter Benjamin à l’auteur : « son travail ne sera jamais uniquement le travail sur des produits mais toujours en même temps un travail sur les moyens de production » ?

Modalités de candidature

Merci d’adresser votre proposition de communication d’une page maximum (soit 1500 signes) au bureau de l’AICA France (joindre un CV synthétique n’excédant pas une page) aica.france@gmail.com Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

avant le 15 août 2012 avant le 15 août 2012

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>