Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Corps et techniques : Voir et connaître »

9 Avril 2012 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

Séminaire public 2011-2012
« Corps et techniques : Voir et connaître »


Horaire : 16h00-18h30
Lieu : CETCOPRA - Université Paris 1. 17, rue de Tolbiac. 75013 Paris.  
5ème étage
(RER C ou Métro ligne 14, bus 62 ou 89)
Responsables :
Valérie Souffron (Cetcopra, Paris 1), Caroline Moricot (Cetcopra,  
Paris 1), Marina Maestrutti (Cetcopra, Paris 1)

Mardi 10 avril 2012
Images, imagerie : représentations du corps et construction des  
savoirs scientifiques

Catherine Allamel-Raffin (Université de Strasbourg, IRIST)
Analyse comparative des images produites en physique des matériaux et  
en pharmacologie
A partir d’études ethnographiques menées dans des laboratoires  
appartenant à deux disciplines des sciences de la nature, la physique  
des matériaux et la pharmacologie, Catherine Allamel-Raffin élabore  
une classification des images produites dans ces domaines de recherche  
en les envisageant sous l’angle de leur production, c’est-à-dire en  
adoptant une perspective génétique. Cette démarche conduit notamment  
au constat suivant : certaines images massivement présentes en  
pharmacologie (histogrammes) et peu présentes en physique des  
matériaux, soulèvent des problèmes sémiotiques particuliers qu’il est  
possible d’analyser à l’aide des travaux de E. Tufte. Le recours à une  
perspective génétique permet dans un second temps de relever les  
similitudes, mais également d’établir les distinctions qui s’imposent  
quant aux processus de réalisation de ces images : la présence  
potentielle d’artefacts, ceux-ci étant situés à des moments différents  
du cours de l’expérimentation, la non existence d’une flexibilité  
interprétative dans le cas des images produites en  pharmacologie à  
l’opposé de ce que l’on rencontre en physique des matériaux,  
l’évolution du statut épistémique de certaines images au cours de la  
recherche grâce à un recours couronné de succès à des stratégies  
expérimentales déterminées.

Marina Maestrutti, Caroline Moricot, Valérie Souffron (Paris 1-CETCOPRA)
« Les territoires corporels des techniques » : terrains en chirurgie  
robotique et en autopsie virtuelle
A partir des premiers résultats de terrains en cours sur, d’une part,  
un processus d’innovation dans le domaine de l’endoscopique médicale  
robotisée et, d’autre part, sur les nouvelles technologies de  
visualisation en médecine légale, on essaiera d’analyser la tendance à  
limiter l’« invasivité » de la pratique chirurgicale, thérapeutique et  
de diagnostic. Cela ne se fait pas sans un questionnement constant sur  
le statut des images produites par les dispositifs de même que sur les  
conditions de leur production. La cartographie du corps au niveau  
cellulaire semble être caractérisée par un passage du statut du corps,  
de la continuité de l’image analogique à la discrétisation de l’image  
numérique ; par une « invention », ou découverte, de parties du corps  
jusqu’alors inaccessibles : la fabrique des images suppose aussi de  
construire un regard, de réinventer un paysage corporel. A partir  
d’une interprétation socio-anthropologique des premières données  
recueillies, cette contribution à trois voix proposera une analyse du  
processus de transformation des représentations du corps en espace  et  
en « carte ».

Lire la suite

L'experience corporelle

7 Avril 2012 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

L’expertise corporelle à l’épreuve : téléphonie, physiologie, épilepsie : corps et techniques dans l’expérimentation. Soler J. Thèses. Université de Grenoble (13/04/2011), Pascale Trompette;Céline Verchere (Dir.), PACTE

Cette recherche analyse trois projets de recherche dans lesquels des technologies sont portées sur le corps et productrices d’informations sur celui-ci. Au carrefour de la sociologie du corps et des techniques, nous interrogeons des formes de couplage qui ne sont jamais données a priori mais sont en constantes négociations. La situation d’expérimentation se révèle en tant qu’épreuve pour le corps comme pour la technique. L’un et l’autre transportent un véritable réseau socio-technique d’objets, de lieux, d’expériences, de personnes, de routines et d’expertises ; leur confrontation fait émerger des définitions multiples du corps et de la technique. Nous montrons comment l’expertise corporelle, cette intime connaissance de son propre corps et de celui des autres, cette profonde expérience de l’interaction et de la médiation, resurgit dans l’action comme autant de résistances. L’expertise corporelle arbitre ces définitions parfois concurrentes. Nous analysons alors ces épreuves et la façon dont elles questionnent le corps et le processus de conception technologique.
mots-clés : Corps multiple – Interaction – Incorporation – Expertise – Innovation – Technologie

http://lcv.hypotheses.org/5735

Lire la suite

Damien Hirst

5 Avril 2012 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com


afp in the name of father d.hirst

Damien Hirst
Tate Modern: Exhibition
4 April – 9 September 2012
£14, concessions available

Damien Hirst first came to public attention in London in 1988 when he conceived and curated Freeze, an exhibition in a disused warehouse which showed his work and that of his friends and fellow students at Goldsmiths College. In the nearly quarter of a century since that pivotal show, Hirst has become one of the most influential artists of his generation.

Image of The Physical Impossibility of Death in the Mind of Someone Living 1991

Damien Hirst
The Physical Impossibility of Death in the Mind of Someone Living
1991

© Damien Hirst

This will be the first substantial survey of his work in a British institution and will bring together key works from over twenty years. The exhibition will include iconic sculptures from his Natural History series, including The Physical Impossibility of Death in the Mind of Someone Living 1991, in which he suspended a shark in formaldehyde. Also included will be vitrines such as A Thousand Years from 1990, medicine cabinets, pill cabinets and instrument cabinets in addition to seminal paintings made throughout his career using butterflies and flies as well as spots and spins. The two-part installation In and Out of Love, not shown in its entirety since its creation in 1991 and Pharmacy 1992 will be among the highlights of the exhibition.

 

www.tate.org.uk/whats.../tate-modern/.../damien-h... - Traduire cette page

1 day ago – The first substantial survey of Damien Hirst's work in a British institution, bringing together key works from over twenty years.

Lire la suite

Aux yeux de tous

4 Avril 2012 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

 Aux Yeux de Tous - Affiche France
www.lemonde.fr/.../aux-yeux-de-tous-tremblez-vous-etes-filmes_167...

il y a 16 heures – Un film entièrement monté à partir d'images de vidéosurveillance. Le point de départ n'est guère réjouissant. La suite ne l'est pas plus

Lire la suite

Les objets ont-ils un genre ?

3 Avril 2012 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

Les objets ont-ils un genre ? : culture matérielle et production sociale des identités sexuées

 

Les objets ont-ils un genre ? : culture matérielle et production sociale des identités sexuées
Cet ouvrage interdisciplinaire rassemble les contributions d’anthropologues, d’ethnologues, de sociologues et de conservateurs de musées qui se sont appuyés sur l’étude d’un ou d’une série d’objets (outils, vêtements, bijoux, ustensiles) pour examiner comment et dans quelle mesure ces artefacts participaient à la construction des identités sexuées. Cet ouvrage invite à cet égard à l’exploration des multiples interactions entre culture matérielle et construction du genre, et ce, dans les configurations sociales et culturelles contemporaines extrêmement diverses mais toujours directement mises en lumière par la fabrication et l’usage de ces objets.
www.canthel.fr/les-ouvrages-ont-ils-un-genre-un.html

Les objets ont-ils un genre ? Cet ouvrage interdisciplinaire rassemble les contributions d'anthropologues, d'ethnologues, de sociologues et de (...)

Lire la suite

Le corps à l’épreuve des technosciences

3 Avril 2012 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

Appel à contribution

Mercredi 15 février 2012  |  Rabat (Maroc)

Le corps à l’épreuve des technosciences : entre maîtrise et incertitude

The body and the challenge of techno-sciences: between control and uncertainty

Publié le mercredi 25 janvier 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Appel à communication du GT1 Corps, technosciences et société : « le corps à l’épreuve des technosciences : entre maîtrise et incertitude », XIXe Congrès international des sociologues de langue française, Rabat, Maroc 2-6 juillet 2012.

Annonce

 

Argumentaire

Le groupe de travail 1 s’intéresse aux rapports entre les corps et les technosciences au cœur des sociétés contemporaines. Débordant le champ des questions éthiques soulevées par le développement des biotechnologies, ce groupe de travail entrecroise des interrogations sur le corps et ses frontières avec des questions relatives à la socio-anthropologie des sciences et des techniques et privilégie une démarche où la réflexion théorique se nourrit de l’analyse des pratiques sur le terrain. En élargissant de manière transversale le questionnement aux sciences humaines et sociales, le GT01 voudrait ouvrir à l’échelle internationale les problématiques encore peu explorées qui ont été à l’origine de la création du GT 41 « Corps, techniques et société » de l’Associations Française de Sociologie en 2007 et qui actuellement constitue un réseau actif avec d’autres groupes de l’AFS.

Si la question ancienne d’un corps comme lieu « physique » - dans son épaisseur et dans sa chair - dans lequel une société inscrit et transmet ses valeurs a été abordée par Marcel Mauss, c’est à la suite de George Balandier que notre approche vise à dépasser l’archéologie inscrite dans les corps pour prendre en compte les sociétés en devenir. Les dynamiques et les changements en cours dans les nouveaux mondes socio-techniques informent les corps contemporains. Les corps se constituent alors en lieux autant physiques que symboliques dans lesquels la société inscrit ses conceptions de l’humain.

Au cœur des thèmes de recherche du GT1, les nouveaux dispositifs technoscientifiques nous plongent dans l’incertitude, dans la mesure où désormais les objets ne sont plus nécessairement détachés du corps mais peuvent lui être annexés ou être placés dans une proximité qui remet en question les  frontières corporelles. Cette incertitude est indissociable d’une volonté de maîtrise et de domestication des corps – autant que d’une redéfinition - qui nous oblige à questionner les fondements socio-anthropologiques de notre corporalité.  Afin d’aborder cette tension entre maîtrise et incertitude, nous proposons deux axes transversaux  permettant d’explorer les rapports entre corps, sciences et techniques.

AXE 1  Identités et pratiques

Lieu ou objet d’inscription des identités (de genre, de race, d’âge, de classe) et des appartenances (coercitives, consenties ou revendiquées), le corps est désormais l’enjeu de modifications, de manipulations, de remodelages technoscientifiques. Ceux-ci appellent, dans les champ des sciences humaines une réflexion sur ce qui « fait » l’humain. Si les récents débats autour des concepts de cyborg et de posthumain demeurent d’actualité, ils se cantonnent trop souvent dans des postures idéologiques (technophile/technophobe) qui nuisent à la compréhension des nouvelles formes de représentations identitaires et des pratiques qui les accompagnent. Dans le cadre de ce premier axe, des communications portant sur les aspects théoriques liés aux problématiques de l’identité, du « soi », de leur construction, de leur restructuration ou analysant des données empiriques, pourront s’inspirer des propositions suivantes :

  • technologies de procréation et de gestation : FIV, « gestion pour autrui » et « mères porteuses », « bébés médicaments », utérus artificiel, procréation assistée et identité de genre (maternité, paternité).
  • erfectionnement, « augmentation » ou modification des corps, par médication, prothèses, implants, modelages, chirurgie, inclusions, greffes, génétique, clonage :   construction des surnatures sportives, chirurgies (réparatrices, esthétiques, « ethniques », « genrée », génitale), techniques contraceptives (implants, stérilets progestatifs, contraception masculine), techniques médico-esthétiques, transplantation
  • médicament comme « objet technique » : logiques identitaires et pratiques liées à la prise de médicaments (prescris ou non prescrit).
  • nouvelles formes de médecine  (médecin, régénératrice, nanomédecine, médecine prédictive, médecine personnalisée ).
  • nouvelles formes de pratiques (imagerie, diagnostic et thérapie). Quels nouveaux vécus du corps et du soin peut-on envisager? Comment la notion de maladie pourrait-elle changer ? En quoi changent-elles la relation médecin-patient ? Comment faire face à une augmentation rapide des capacités de diagnostic en termes de gestion des données et de politique de santé ?
  • usages ou projets autour de la robotique et de l’ intelligence artificielle : robots-compagnons de vie, domotique appliquée à la surveillance des malades, des personnes âgées, des suspects ou des criminels, biométrie et technologies pour l’identification, la reconnaissance et la traçabilité des personnes (surveillance des flux humains, médecine légale).
  • nouvelles technologies de l’informations et corps : constructions des identités individuelles et collectives à travers les réseaux sociaux et les dispositifs qui les supportent, nouvelles formes de constructions de savoir et d’action collectives (réseaux sociaux de santé, jeux,…), nouvelles configurations de l’espace et des modalités de soin et de care avec l’apport des technologies de l’information, redéfinition des relations entre patient, aidant, médecin
  • statut et place des mourants et des restes humains : place des techniques dans l’accompagnement des mourants, technologies d’identification des cadavres ou des restes humains, construction médicale de la mort cérébrale, techniques de préservation et de gestion des cadavres (thanatopraxie, crémation, traitement des déchets hospitaliers, gestion des risques épidémiques et de catastrophes, statut des restes humains)
  • corps « autres » : les technosciences comme problématisation de la frontière humain/animal (xenogreffes, « augmentation » animale, robotique, biomimétisme, couplage animal-machine, expérimentation animale, clonage)

AXE 2   Savoir et pouvoir

Héritée des travaux de Foucault, le couple conceptuel savoir/pouvoir constitue un angle d’analyse transversale pour aborder la question des rapports entre corps, sciences et techniques.  Sans nécessairement s’inscrire dans le prolongement de l’analyse foucaldienne du biopouvoir,  les communications reliées à cet axe permettront de saisir les tension, les enjeux et les incertitudes liés à la volonté de maîtriser le corps et de le remodeler par le bais des technosciences. 

Comment les corps peuvent-ils « faire lieu » pour des savoirs ? Autour et à partir des corps, des milieux savants constituent paradigmes et communautés. Le savoir des institutions nous intéresse en ce qu’il relève d’une logique artisanale, d’une fabrique qui opère par tâtonnements, ajustements, inventivité, expérimentation, dans le cadre des techno-sciences, c’est-à-dire avec des méthodes, des outils, des perspectives qui informent peut-être autrement sur les corps. Ceux-ci deviennent de nouveaux « lieux », voire de nouveaux territoires à explorer, voire à conquérir. Les manières de faire et les manières de dire et de penser, les outils, les échanges, sont essentiels ici. On pourra suivre ces pistes avec la liste suivante des thèmes pouvant être abordés :

  • Santé et politiques d’innovation scientifique : représentation du corps et nouvelles pratiques portées par les politiques de santé publique et par l’orientation des politiques scientifiques.
  • ioéconomie : utilisation technique et commercialisation des parties ou des produits du corps humain (sang, cellule souches, ovule, sperme, organes..)
  • Savoirs sur le corps et technologies : imagerie médicale, technologies et diagnostics, télédiagnostics, chirurgie robotique
  • Esthétique, chirurgie plastique, lutte contre le vieillissement.  
  • Exercice des thanatopouvoirs : construction des législations sur le statut des restes humains, organisation de la mémoire des morts (cimetières virtuels) , usages des technologies appliquées aux terrains de guerres (« frappes chirurgicales », utilisation des drones, robotisation des champs de bataille).
  • Biopouvoir et « molécularisation » de la culture.

Les deux axes de réflexion que nous proposons ne sont pas exclusifs l’un de l’autre ; les thèmes proposés ne sont pas exhaustifs. Nous souhaiterions cependant que les communications soient annoncées comme relevant de l’axe 1 ou de l’axe 2 par leurs auteurs.

Modalités de soumission des propositions :

Vos propositions de communications doivent être soumises sur le site du congrès :http://congres2012.aislf.org/

au plus tard pour le 15 février 2012

Les propositions détaillées de communication devront se conformer aux exigences suivantes :

  • 1- Une proposition de communication, en 7500 caractères maximum, espaces compris, soit environ une à deux pages de texte
  • 2- Un résumé de cette communication, répondant aux exigences de l’AISLF, soit en 1400 signes (espaces compris).

Pour des informations vous pouvez nous rejoindre à cette adresse : celine.lafontaine@umontreal.ca

Le comité de sélection pour le GT01 est composé de Céline Lafontaine (Université de Montréal), Marina Maestrutti (Paris 1) et Daniela Cerqui.  (Université de Lausanne).


 

Fichiers attachés
Lieu
  • Rabat (Maroc)
Date limite
  • mercredi 15 février 2012
Source de l'information
  • Céline Lafontaine
    courriel : celine [point] lafontaine (at) umontreal [point] ca

Pour citer cette annonce

« Le corps à l’épreuve des technosciences : entre maîtrise et incertitude  », Appel à contribution, Calenda, publié le mercredi 25 janvier 2012, http://calenda.revues.org/nouvelle22531.html

Lire la suite

Enfermée dans son propre corps

2 Avril 2012 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

Angèle Lieby raconte ici son expérience hors du commun, celle d’une femme enfermée dans son propre corps qui entendait tout, ressentait tout, sans pouvoir réagir.

" Transportées aux urgences de l'hôpital de Strasbourg pour un malaise, Angèle Lieby commence à avoir des difficultés à s'exprimer, puis perd connaissance. On la plonge dans un coma artificiel pour l'intuber. Le quatrième jour, elle ne se réveille pas. Or Angèle est consciente et souffre sans pouvoir réagir. Pour le personnel médical, elle est très vite considérée comme morte. Le miracle : une larme. Le 25 juillet, jour de l'anniversaire de son mariage, sa fille aperçoit une larme au coin de son oeil. Elle avertit le personnel médical qui rétorque que c'est impossible. Puis Angèle bouge le petit doigt. Commence alors une longue période de rééducation qui va durer presque un an. Un cas exceptionnel pour la science. La maladie d'Angèle est le syndrome de Bickerstaff. Il peut se déclencher après une infection aussi commune qu'une rhinopharyngite… Son cas est exceptionnel pour la science. Il fait l'objet de présentations dans divers congrès de médecine et de recherches."

 

Chapitres du livre :

1- Seule dans la nuit
2- Des picotements au bout des doigts
3- Fausses routes
4- Mon corps une prison
5- Une histoire de fous
6- Les crocs d’une bête inconnue
7- Comme à Guantanamo
8- Je vais bientôt "clamser"
9- "A notre chère maman"
10- Derrière rideau
11- Vacarme électronique
12- La voyante
13- La larme
14- L’alarme
15- L’abécédaire du tendre
16- Bickerquoi ?
17- Jouer à la baballe
18- Une machine
19- Fauteuil de torture
20- La planche à repasser
21- Le malade derrière la maladie
22- Respirer
23- Histoires d’eaux
24- Un air de Benjamin Button
25- La leçon de vie
26- "Je t’aime"
27- Ces petites misères
28- Rechute
29- En résistance
30- Un nouvel horizon
31- Retour aux origines
32- Bonjour printemps !
33- De la fin au début
34- Un autre regard sur le coma
35- Témoigner

Lire la suite

Perfect sense

1 Avril 2012 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

Au milieu d'un monde frappé par une étrange épidémie qui détruit progressivement
les cinq sens, un cuisinier et une brillante chercheuse tombent amoureux...
www.lemonde.fr/.../perfect-sense-retrouver-la-valeur-...Nouveautéil y a 4 jours
Alors qu'un mal sans cause visible et sans remède prive l'humanité de ses cinq sens, un homme et une
Lire la suite

Corps de Guerre

1 Avril 2012 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

 

CORPS DE GUERRE
Poétique de la rupture
Leyla Mansour
Préface d'Abbas Beydoun
Ouverture Philosophique - Arts vivants
LITTÉRATURE ETUDES LITTÉRAIRES, CRITIQUES POÉSIE MAGHREB, MONDE ARABE, MOYEN ORIENT Liban


Il est des corps par nature différents, aux expressions singulières, interagissant avec la guerre, de manière qu'on ne puisse plus parler des uns sans parler des autres… L'intuition de ces corps, d'un devenir-dans-la-guerre-contre-la-guerre que ces corps tracent, incite à nommer un Corps de Guerre. Et ce, pour saisir non plus les corps que la guerre régénère et ceux qu'elle détruit, mais la vie dans la guerre, pour élaborer une poétique de la rupture. Ce faire rupture s'accomplit à travers un questionnement sur les œuvres et la parole d'écrivains, de poètes et d'artistes…
Lire la suite
<< < 1 2 3