Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les archives du corps

8 Mai 2011 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

Les archives du corps. An International Workshop to be held at Hughes Hall,
University of Cambridge, 8?9 September 2011

What are the archives of the body? Can the body serve as an archive
itself? What sources tell us the most about the body? This workshop,
sponsored by the Académie Nationale de Médecine, Paris, aims to bring
together historians, literary scholars, art historians and archaeologists
to explore multiple types of evidence about human bodies in the medieval
and early modern periods, in Europe, the New World and the Muslim and
Jewish worlds.

The sources examined might include: the archives of hospitals,
universities and medical academies; civic, monastic, ecclesiastical and
judicial records; iconographic sources, medical treatises and
archaeological data.

A keynote paper, ?The Body in Pain and Tales of Election and Damnation
during the French Wars of Religion?, will be presented by Dr Luc Racaut
(School of Historical Studies, University of Newcastle).

Possible topics may include:

- The holy body
- Iconoclasm, corporal mortification
- Medicine and diseased bodies
- Anatomical knowledge and pathology
- Gender, nudity and sexuality
- Bodily difference and disability
- The body as a commodity
- Beauty and the ideal body
- Senses, sensitivity and emotions

How to apply ?

Proposals for 20-minute papers are invited from advanced scholars, early
career researchers and doctoral students. Paper abstracts no longer than
300 words, with a brief CV and full contact details, should be emailed to
both

Dr Elma Brenner (ehob2@cam.ac.uk) and
Dr Elena Taddia (elena@earlymodernhistory.com)
by 31 May 2011.

The language of the workshop will be English. Applicants will be notified
of the outcome of their submission by 15 June 2011.

Comité scientifique :

Elma Brenner ? Wellcome Trust Research Fellow, Department of History and
Philosophy of Science, University of Cambridge
Elena Taddia ? Docteur ès Lettres ENS ?Lyon, Trinity College Research
Fellow, Dublin
Luc Racaut, School of Historical Studies, University of Newcastle
Laurence Camous, conservateur général, directrice de la Bibliothèque de
l?Académie nationale de médecine, Paris
Jérôme Van Wjiland, conservateur, Bibliothèque de l?Académie nationale de
médecine, Paris

Contact
Elena Taddia
courriel : elena (at) earlymodernhistory [point] com
Lire la suite

Bodies of Thought : Fleshy Subjects, Embodied Minds, & Human Natures

8 Mai 2011 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

wheelerbook.jpg

Reconstructing the Cognitive World
The Next Step

Michael Wheeler

Table of Contents and Sample Chapters

In Reconstructing the Cognitive World, Michael Wheeler argues that we should turn away from the generically Cartesian philosophical foundations of much contemporary cognitive science research and proposes instead a Heideggerian approach.

Wheeler begins with an interpretation of Descartes. He defines Cartesian psychology as a conceptual framework of explanatory principles and shows how each of these principles is part of the deep assumptions of orthodox cognitive science (both classical and connectionist).

Wheeler then turns to Heidegger’s radically non-Cartesian account of everyday cognition, which, he argues, can be used to articulate the philosophical foundations of a genuinely non-Cartesian cognitive science.

Finding that Heidegger’s critique of Cartesian thinking falls short, even when supported by Hubert Dreyfus’s influential critique of orthodox artificial intelligence, Wheeler suggests a new Heideggerian approach. He points to recent research in “embodied-embedded” cognitive science and proposes a Heideggerian framework to identify, amplify, and clarify the underlying philosophical foundations of this new work.

He focuses much of his investigation on recent work in artificial intelligence-oriented robotics, discussing, among other topics, the nature and status of representational explanation, and whether (and to what extent) cognition is computation rather than a noncomputational phenomenon best described in the language of dynamical systems theory.

Wheeler’s argument draws on analytic philosophy, continental philosophy, and empirical work to “reconstruct” the philosophical foundations of cognitive science in a time of a fundamental shift away from a generically Cartesian approach. His analysis demonstrates that Heideggerian continental philosophy and naturalistic cognitive science need not be mutually exclusive and shows further that a Heideggerian framework can act as the “conceptual glue” for new work in cognitive science.

About the Author

Michael Wheeler is Reader in Philosophy at the University of Stirling. He is the author of Reconstructing the Cognitive World: The Next Step (MIT Press, 2005).

Publisher:

The MIT Press 

March 2007
6 x 9, 356 pp.

ISBN-10:
0-262-73182-7
ISBN-13:
978-0-262-73182-9

Reconstructing the Cognitive World
The Next Step

 

Colloque – Bodies of Thought : Fleshy Subjects, Embodied Minds, & Human Natures

9th-10th June 2011, Royal Society of Edinburgh

Confirmed Keynote Speakers: Dr Christine Battersby (Reader Emerita in Philosophy, University of Warwick) Professor Susan Oyama (Professor Emerita ( http://en.wikipedia.org/wiki/Emeritus ) in Psychology, John Jay College ( http://en.wikipedia.org/wiki/John_Jay_College ) and CUNY Graduate Center ( http://en.wikipedia.org/wiki/CUNY_Graduate_Center ), New York ( http://en.wikipedia.org/wiki/New_York )) Professor Michael Wheeler (Professor of Philosophy, University of Stirling).
The aim of this event is to foster a dialogue between researchers in feminist philosophy working on debates around the body, and researchers in recent philosophy of the cognitive and biological sciences, particularly those with interests in embodied cognition and the extended mind.

For the full Conference Programme and to register, please go to: http://www.dundee.ac.uk/philosophy/events/

This conference is part of an RSE funded Research Network in the Arts and Humanities, based at the University of Dundee. For further information about the Network, Engendering Dialogue: Feminist Thought and Contemporary Debates in Art, Science and Education, please contact Dr Rachel Jones, Philosophy, School of Humanities, Dundee DD1 4HN, or email at: r.e.jones@dundee.ac.uk

Lire la suite

Relations hybrides

8 Mai 2011 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

 

Le plus récent numéro de la revue culturelle Spirale propose un dossier préparé par Gregory Fabre et Anaïs Guilet, du Laboratoire NT2. Portant sur les arts, les nouvelles technologies et les relations hybrides, il contient des textes et comptes-rendus de Lorella Abenavoli, Samuel Archibald, Marianne Cloutier, Émilie Granjon, Émilie Houssa, Laurent Lamarche, Guylaine Massoutre, Aurélie Tiffreau, Gabriel Tremblay-Gaudette et Alice van der Klei

Extrait de la présentation du dossier :

Comme l’ensemble de la société, les différents domaines de l’art ont été profondément transformés par les révolutions technologiques des dernières années. Lieu de toutes les convergences, l’art a sans doute été plus particulièrement sensible à l’avènement de ces technologies, jouant tour à tour le rôle de précurseur, d’acteur, de bénéficiaire, voire, selon certains, de victime. Bien entendu, le succès et l’utilisation croissante des technologies numériques — et en particulier d’Internet — ont eu pour effet de modifier les schémas de perception des œuvres. On ne peut plus créer, recevoir ou penser une œuvre de la même manière : les modes de relations et de rapports aux productions artistiques ont changé, suivant en cela, depuis toujours, l’évolution et le développement de la technologie. Des notions telles que la « circulation » et la « contamination » nous permettent aujourd’hui d’aborder les œuvres du numérique en tenant compte de ce mouvement de transformation qui apparaît comme le lieu où se joue de manière prégnante leur actualité. Parmi ces notions, l’hybridation — qui, bien entendu, n’a pas attendu l’arrivée du numérique pour informer notre compréhension de l’art — s’avère un outil essentiel à l’analyse de l’art contemporain. Ce n’est pas tant la forme hybride des œuvres qui importe, mais bien le processus même d’hybridation, depuis toujours à l’origine de la création artistique.

En kiosque dès maintenant. Nous vous invitons à consulter le site Web de la revue Spirale pour plus de détails.

Lire la suite

Hybridations Texte/image

7 Mai 2011 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

 

voici un white dwarf

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hybridation(s). Texte / image

Publié le mercredi 27 avril 2011 par Karim Hammou

Résumé

L'hybridation est d'abord le nom d’une catégorie biologique, ou plus exactement le nom d’une rupture ou d’une transgression des limites entre catégories biologiques. Appliquée au domaine des arts et des lettres, l'idée d'hybridation évoque la porosité des registres d'énoncés et des ordres de la représentation. Le colloque « Hybridation(s). Texte / image », organisé par le laboratoire InTRu (JE 2527) de l'Université François-Rabelais de Tours, entend explorer les pratiques qui se jouent des frontières génériques et artistiques, à travers l'analyse des rencontres entre texte et image, de ces formes spécifiques de greffe et de croisement qui jouent dans les dispositifs iconotextuels, comme la bande dessinée, les formes du récit illustré, ou encore l'album pour enfant.

Annonce

Hybridations texte et image

Colloque international

11-13 mai 2011

Université François-Rabelais, 3 rue des Tanneurs, 37000 Tours

Bibliothèque Universitaire, salle du 5e étage

Programme
Mercredi 11 mai

Après-midi

18h : Laurent GERBIER (Université de Tours) & Marc-Antoine MATHIEU (artiste en résidence) « Détournement et hybridation : présentation des travaux de l’atelier de la résidence 2010-2011 »

19h : Pot d’accueil et visite de l’exposition

Jeudi 12 mai

Matinée

[Présidence : France Nerlich]

  • 9h30 : Hélène VIAL (Université de Clermont-Ferrand II) « Les Métamorphoses d’Ovide illustrées au fil des siècles ou l’hybridation démultipliée »
  • 10h15 : Anna FIERRO (Università di Firenze) « Théâtre à lire, roman à jouer : l’hybridation dans Petites misères de la vie conjugale de Balzac »

11h : Pause

  • 11h15 : François FIEVRE (Université de Tours) « Le mariage est-il une hybridation? The Marriage of Heaven and Hell de William Blake entre texte et image »
  • 12h : Elisabetta SIBILIO (Università di Cassino) « Un auteur hybride : Jean Bruller alias Vercors »

Après-midi

[Présidence : Cécile Boulaire]

  • 14h45 : Pierre FRESNAULT (Université de Paris I) « Le malin génie des images (réflexions sur l’iconotexte) »
  • 15h30 : Christophe MEUNIER (IUFM d’Orléans) « Peter Sis ou l’imagier des espaces »

16h15 : Pause

  • 16h30 : Constance MORETEAU (Université de Paris X) « The Big Book (1967) d’Alison Knowles : un sur-livre en hybridation continue ? »
  • 17h15 : Valérie MORISSON (Université de Bourgogne) « David Godbold, the unreliable narrator: hybridation et subversion »
Vendredi 13 mai

Matinée

[Présidence : Pierre Fresnault-Deruelle]

  • 9h30 : Thierry SMOLDEREN (EESI Angoulême) « L’hybridation graphique, creuset de la bande dessinée »
  • 10h15 : Thierry GROENSTEEN (EESI Angoulême) « L’hybridation graphique, ou le patchwork des styles »

11h : Pause

  • 11h15 : Anthony RAGEUL (Université de Rennes II) « La bande dessinée numérique, si loin et si proche de la bande dessinée Figures et tensions d’un médium hybride »
  • 12h : Benoît BERTHOU (Université de Paris XIII) « L’hybridation : un nouveau mode de création »

Après-midi

[Présidence : Benoît Berthou]

  • 14h45 : Matthieu LETOURNEUX (Université de Paris X) « ’Les deux camps déployèrent leurs patrouilles’ : hybridité icono-textuelle et hybridité ludo-narrative dans les parties racontées de White Dwarf »
  • 15h30 : Sandra RAGUENET (Université de Provence) « Hybridations intermédiales : quand la revue informe les frontières icono-textuelles »

16h15 : Pause

  • 16h30 : Valérie VIGNAUX (Université de Tours) « Émile Cohl ou l’« invention » du cinéma d’animation : un iconotexte iconoclaste ? Mots-images et séries culturelles dans le cinéma d’animation des premiers temps »
  • 17h15 : Hélène PREVERAUD (Université de Poitiers) « Le film religieux muet, ou la possibilité d’un ‘évangile filmique’ »

Colloque organisé par l’InTRu, Université François-Rabelais, Tours.

Comité scientifique

Cécile Boulaire, Pierre Fresnault-Deruelle, Laurent Gerbier, France Nerlich.

Entrée libre

Informations complémentaires: intru@univ-tours.fr

http://intru.hypotheses.org/

http://intru.univ-tours.fr/


Lieu
  • Tours (37000) (3 rue des Tanneurs (Université François-Rabelais))
Dates
  • mercredi 11 mai 2011
  • jeudi 12 mai 2011
  • vendredi 13 mai 2011
Contact
  • Laboratoire InTRu
    courriel : intru (at) univ-tours [point] fr
    Laboratoire InTRu
    Université François-Rabelais,
    3 rue des Tanneurs
    37000 Tours
Url de référence
Source de l'information
  • Laboratoire InTRu
    courriel : intru (at) univ-tours [point] fr

Pour citer cette annonce

« Hybridation(s). Texte / image », Colloque, Calenda, publié le mercredi 27 avril 2011, http://calenda.revues.org/nouvelle19679.html

Lire la suite

Germaine Richier

5 Mai 2011 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

Germaine Richier The Bat 1946, cast 1996
© ADAGP, Paris and DACS, London 2002
The Bat  1946, cast 1996
La Chauve-souris

 Chez Germaine Richier (1902-1959), la sculpture est la rencontre d'un sentiment instinctif et d'une forme éminemment pensée et construite. " Toutes mes sculptures, disait-elle, partent d'une vérité organique. L'imagination a besoin de départ. On peut ainsi déboucher dans la poésie. "

Lire la suite

Nomade

4 Mai 2011 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

photo
Antibes - Nomade

Nomad (Jaume Plensa 2007) - Bastion Saint Jaume - Port Vauban - Antibes (France)

www.antibes-juanlespins.com/eng/news/mai/2010/nomadbastio...

 

Publié le mardi 06 janvier 2009 à 01H00
Agrandir Rétrécir Imprimer Recommander Partager
 
Une nouvelle version de La grande « Nomade » d'Antibes va être commandée à Jaume Plensa pour être installée sur le Bastion Saint-Jaume. Son coût : 500 000 euros. Photo Frantz Bouton

Lorsque l'immense sculpture de Jaume Plensa a quitté le Bastion pour une autre exposition internationale, Antibes a pleuré !

Du moins tous les amateurs d'art, qui voyaient en cet artiste catalan l'héritier des grands sculpteurs du XXe siècle. Sa grande « Nomade d'Antibes » composée de lettres en fonte d'aluminium assemblée, personnage de huit mètres de haut, accroupie face à la mer et dans lequel le visiteur-voyageur pouvait pénétrer, s'est intégrée au paysage antibois.

C'est à ce moment-là, en octobre 2007, qu'Antibes s'est mis à rêver de l'acquisition de cette oeuvre qui pourrait symboliser la ville.

Mais Plensa l'avait promise à une exposition internationale. Ensuite, un collectionneur privé de Miami l'a acheté1 640 000 dollars...

C'est dire l'intérêt suscité par ce sculpteur dans le milieu de l'art contemporain. L'Amérique, le Japon, l'Angleterre, l'Espagne et... la Côte d'Azur s'arrachent ses oeuvres. A Nice, les bouddhas qui accompagnent le tramway niçois sur la nouvelle place Masséna sont signés Plensa.

Antibes va finalement acquérir cette année une nouvelle version de cette sculpture. Jean Leonetti a annoncé hier aux professionnels du tourisme son intention de trouver le financement pour acheter cette oeuvre malgré la crise. Elle sera installée au Bastion pour devenir l'un des symboles d'Antibes. Son prix ? 500 000 euros. La sculpture va être commandée à l'artiste catalan, dès que la municipalité aura bouclé le financement.

« On pourrait penser que 500 000 euros, c'est un prix énorme. Mais il faut savoir que la fabrication d'une telle oeuvre dans l'atelier Cazanova à Barcelonne coûte à elle seule 300 000 euros. Et lorsqu'on connaît le prix de vente de la première oeuvre Nomade, l'artiste fait un bel effort pour Antibes. »

La municipalité d'Antibes n'a pas acheté de sculptures d'artistes depuis les années quatre-vingt pour la terrasse du Musée Picasso.

La plus récente tentative pour acquérir une oeuvre, c'était avec Arman pour le square Albert-Ier. Réalisée l'été 2000 par Richard Long dans l'enceinte de l'ancien chantier naval, elle avait été démontée après son exposition.

 

Robert Yvon

Lire la suite

Hommage à Conrad Stein

3 Mai 2011 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

PSYCHANALYSE ET TRANSMISSION
Hommage à Conrad Stein
About reading and writing, hearing and telling
(Lire, écrire, écouter, dire : Trinity College, 1985, Cambridge)

Vendredi 30 septembre de 20 h 00 à 23 h 00
Samedi 1er octobre de 9 h 30 à 19 h 15

Conrad Stein

Grand auditorium du Collège des Bernardins
20, rue de Poissy Paris – 75005

Journées organisées par la société
« Médecine et Psychanalyse » (SMP)
P)

sous la responsabilité de Danièle Brun

A l'automne 1952, écrit Conrad Stein, poussé par une vive curiosité qui était alors ma seule motivation consciente, j'entrai en analyse avec Marc Schlumberger — analyse didactique bien entendu —, en même temps que débutait ma carrière dans l'Internat des Hôpitaux psychiatriques de la Seine. Sans avoir à remonter, ni au psychanalyste anglais qui éconduisit mon père, lorsque j'avais quatre ans, en lui déclarant qu'il était bien portant, ni à l'ophtalmologiste suisse qui conseilla une psychanalyse à ma mère venue demander des lunettes lorsque j'avais vingt ans — tous deux praticiens dont j'ignore jusqu'au nom —, je puis affirmer que ceux qui ont éveillé en moi ladite curiosité et à qui il se peut que je sois devenu ce que je suis, ne font nullement figure de modèles […] Le fait que des influences de cette sorte soient particulièrement aisées à déceler dans l'œuvre de Freud, me ramène aux rapports toujours problématiques qu'un psychanalyste entretient avec les écrits du fondateur de sa discipline aussi bien qu'avec l'enseignement dispensé par ceux qui se présentent comme les gardiens de l'orthodoxie […] C'est ainsi que je m'engageai dans un travail qui aboutit à la publication, en 1971, d'un livre intitulé L'Enfant imaginaire, et que, parallèlement, je consacrai mon séminaire à une lecture essentiellement critique de l'œuvre majeure de Freud, autrement dit à une lecture visant à appréhender — pour mon compte, cela va de soi — , les mouvements occultes dont cette œuvre est le fruit. » (in Préface à La mort d'Œdipe, Paris, Denoël, coll. Médiations, 1977)

L'hommage qui sera présentement rendu à Conrad Stein, un an après sa disparition, sera également l'occasion d'une nouvelle publication de L'Enfant imaginaire en édition de poche (Champs Flammarion) et de la parution d'un volume, intitulé Le monde du rêve, le monde des enfants (Ed Aubier-Psychanalyse), deux thèmes chers à l'auteur. Ce livre, introduit par un poème dédié d'Henry Bauchau, rassemble plusieurs textes inédits parmi lesquels :

- Le bois de l'holocauste : sur l'écriture de Freud
- Œdipe le surhumain ou le désaveu du féminin, post-face de Monique Schneider
- Les Erinyes d’une mère : Essai sur la haine - Effet d’offrande, situation de danger : sur une difficulté majeure de la psychanalyse







PROGRAMME

Vendredi 30 septembre

PRÉSENCES DE FREUD

20 h 00 - 23 h 00 Présidence et discution Pr. Danièle Brun
20 h 00 - 20 h 45 Ouverture du colloque

Pr. Marcel Gauchet :
L’intérêt de la psychanalyse aujourd’hui 

SUR LE VIF AVEC CONRAD STEIN

20 h 45 – 21 h 15 Dr. Michel Neyraut: L’aube des patriarches
21 h 15 – 21 h 45 Dr. Jean-Luc Donnet :
« La double rencontre » et ses prolongements
2 1h 45 – 22 h 15 Dr. René Major: Bonneval 1960
22 h 15 – 23 h 00 Discussion

Samedi 1er octobre

LE MONDE DU RÊVE, LE MONDE DES ENFANTS

CONRAD STEIN, LECTEUR DE FREUD

Présidence et discussion : Louis Ruiz

09 h 30 – 10 h 15 Pr. Monique Schneider :
D’Œdipe à Jocaste: le désaveu du féminin
10 h 15 – 10 h 45 Pr. Alain Vanier :
L'espace de la pensée freudienne
dans les supervisions selon Stein

10h45 – 11h00 Discussion avec la salle
11h00 – 11h30 Pause

ACTUALITÉ DE L’ENFANT IMAGINAIRE

Présidence et discussion de la table ronde :
Dr. Jacqueline Rousseau Dujardin


11 h 30 – 12 h 00 Pr. Roland Gori :
La séance de psychanalyse : un rêve parlé ?
12 h 00 – 12 h 30 Pr. Danièle Brun :
Majesté et détresse : les visées de la cure
12 h 30 – 13 h 00 Discussion avec la salle
13 h 00 – 14 h 00 Déjeuner

UN PSYCHANALYSTE AU TRAVAIL

Présidence et discussion : Dr. Françoise Gorog

14 h 00 – 14 h 30 Jacques Sédat : La parole du psychanalyste
14 h 30 – 15 h 00 Jean Allouch : Stein chez Lacan,
Lacan chez Stein : moments

15 h 00 – 15 h 30 Discussion
15 h 30 – 16 h 00 Pause

TRANSMETTRE ET PERMETTRE L'APPROCHE
PSYCHANALYTIQUE

Présidence et discussion : Dr. Alain de Mijolla

16 h 00 – 16 h 30 Pierre-Antoine Ullmo : Éditer Conrad Stein
16 h 30 – 17 h 00 Pr. Gérard Jorland :
Le séminaire d'anthropologie psychanalytique
17 h 00 – 17 h 30 Dr. Franck Dugravier :
L’enfant, le pédiatre et le psychanalyste.
17h30 – 18h15 : Pr. Renato Mezan et Pr. Lenio Rizzo :
Au-delà des frontières
18 h 15 – 18 h 45 Discussion avec la salle

19 h 15 Fin du colloque et brève conclusion


Le programme est publié sous la responsabilité scientifique
d’Etudes freudiennes. Infos sur www.medpsycha .org













LISTE DES INTERVENANTS

Jean Allouch
Danièle Brun
Franck Dugravier
Jean-Luc Donnet
Marcel Gauchet
Roland Gori
Françoise Gorog
Gérard Jorland
René Major
Renato Mezan
Alain de Mijolla
Michel Neyraut
Lenio Rizzo
Jacqueline Rousseau Dujardin
Louis Ruiz
Monique Schneider
Jacques Sédat
Pierre-Antoine Ullmo
Alain Vanier


Logo

Secrétariat du colloque :
Tel. 09 52 10 39 54
Fax 09 57 10 39 54
Courriel agnes.cousin@medpsycha.org
Adresse postale SMP/ Agnès Cousin
77 rue Aristide Briand
92300 LEVALLOIS

BULLETIN D’INSCRIPTION

Tarifs*
Inscription réglée avant le 30/06/2011 : 80 euros
Inscription réglée avant le 31/08/11 : 100 euros
Inscription réglée après le 31/08/2011 : 120 euros
Tarif étudiant sur justificatif : 40 euros
Formation professionnelle continue : 150 euros

N° agrément formation continue : 11753805075

Règlement
Par chèque bancaire à l’ordre de la SMP, à adresser à SMP/Agnès Cousin -77 rue Aristide Briand
92300 Levallois

Pour les paiements par chèque, préciser votre adresse et votre email.

Par carte bancaire.

PayPal

Par virement bancaire. Demander les modalités au secrétariat du colloque.
Facture possible
.

Conditions d’annulation
Avant le 15/08/2011 : possibilité de remboursement avec 50% de retenue pour frais de dossier.
Après le 15/08/2011 : aucun remboursement ne sera effectué.

Contact
Agnès Cousin
Tel. 0952103954 - Fax : 0957103954
Mail agnes.cousin@medpsycha.org
Site
www.medpsycha.org

*Les tarifs à 80 et 100€ ne sont pris en compte que lorsque leur montant est réglé avant les dates limites. La réception du chèque valide l'inscription.

 

Lire la suite

Croque-mort

2 Mai 2011 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

CORPS ET SCIENCES SOCIALES présentation critique d'ouvrages en présence de leurs auteurs

 

 

 

 

Nous avons le plaisir de vous rappeler la prochaine séance du séminaire « Corps » et sciences sociales : vendredi 6 mai 2011, de 10h à 13h à la MSH Paris Nord 4 rue de la Croix Faron - 93210 Saint Denis la Plaine salle de conférences - Entrée libre et gratuite Au programme "La mort" Gaëlle Clavandier Sociologie de la mort, Paris, A.Colin, 2009 (avec retour sur Id., La mort collective. Pour une sociologie des catastrophes, Paris, 2004) Julien Bernard Croque-mort. Une anthropologie des émotions, Paris, Métailié, 2009 Lecteur Pierre-Yves Baudot

 

Ce séminaire vise à rendre raison de la floraison saisissante depuis le milieu des années 90 en histoire, sociologie, anthropologie, science politique, d’ouvrages consacrés aux questions du corps, de la santé, de l’administration du vivant. Elle incite à inventorier, par delà singularités apparentes et spécificités disciplinaires, les pensés et impensés communs à cette humeur du temps si soucieuse du destin du corps et du biologique.

 

 

Ce séminaire se tient sous l’égide conjointe de la MSH-Paris Nord et du PRI « Médecine, santé et sciences sociales » de la Fondation MSH-Paris et est intégré dans deux masters de l’EHESS. Organisatrices scientifiques Florence Bellivier professeure de droit, université PARIS X florence.bellivier@wanadoo.fr Dominique Memmi directrice de recherche en science politique et sociologie, CNRS dominique.memmi@csu.cnrs.fr >>

 

 télécharger le programme complet du séminaire (pdf)

Lire la suite

Le livre est un corps

1 Mai 2011 , Rédigé par leblogducorps.over-blog.com

Qui touche à mon corps je le tue - Gallimard

 

e livre au corps - Deux journées d'études en juin 2010

Appel à contribution

Information publiée le vendredi 27 février 2009 par Gabriel Marcoux-Chabot (source : Marc Perelman)

Date limite : 31 octobre 2009

« Le livre est un corps ». C'est ici l'identité immédiate que nous propose Husserl entre deux termes en apparence éloignés. Plus tard, Emmanuel Levinas énoncera que le livre est « une modalité de notre être » qui se fonde précisément sur la présence du livre comme « référence “ontologique” de l'humain ». Qu'est-ce qu'un livre en effet sinon l'occasion de poser la question de son rapport au corps ?
Les mots ont leur importance. D'emblée, le livre est associé au corps, à commencer par ce mot même de « corps », la taille du caractère d'imprimerie. Colonne, en-tête, en-pied, nerfs, dos, coiffe, main, nain, oeil, tête sont les mots d'un vocabulaire organiquement lié au livre et traduisant la corporéité du livre.
Le livre est incarné par ce lecteur, un corps vivant, nomade ou sédentaire, l'un des protagonistes d'une très longue chaîne d'intervenants fédérés par des métiers ou des corporations : éditeur, maquettiste, imprimeur, parfois relieur, traducteur, correcteur, libraire, bibliothécaire… Le livre est ainsi pris en mains au fur et à mesure de son élaboration et de sa constitution et constamment mis en oeuvre par des corps agissants qui le façonnent à leur image. Le livre est de fait une façon de prolongement ou d'extension du corps propre. Il se définit encore comme une projection du corps correspondant.
— Dans ce qui constitue sa matière première à savoir son contenu de texte (et parfois d'images), un corps est mis au jour et présent par le truchement d'un auteur visible parce que son nom est révélé au public, mais un auteur qui est tout autant invisible car il est le fantôme du livre, un corps absent à tout le moins dissimulé dans la page de cet « objet investi d'esprit » pour reprendre Husserl.
— Le livre est comme un corps vivant avec une naissance, un développement, une mort et parfois une résurrection ; il est « putrescible, combustible, et même comestible » (Michel Melot). Le livre est même doué de parole puisque dans un puissant retournement dialectique, un effet de miroir, « le livre nous lit » (George Steiner) encore plus profondément que nous ne lisons ; il est notre intimité même, la chair de notre chair jusqu'à une possible fusion.
— Le livre est métaphore corporelle mais il est surtout partie intégrante de notre identité corporelle et mentale. Le livre est comme un corps protégé par sa couverture adaptée en tant que surface d'isolation de la partie sensible, de cette chair feuilletée et mise à vif que constitue le papier de la page, cette peau plus ou moins fine, granuleuse, lisse, que les doigts caressent tout en la déchiffrant.

Après les deux premiers volets de notre triptyque consacré au livre, « Le livre et ses espaces » (2005), « L'esthétique du livre » (2007), nous proposons un dernier volet sur le thème : « Le livre au corps ». Un premier volume est déjà paru aux Presses Universitaires de Paris Ouest, Le Livre et ses espaces (2007) ; un second volume L'Esthétique du livre est en préparation et paraîtra en septembre 2009.

Lieu : Paris (INHA, Salle Vasari)
Dates : Jeudi 24 et vendredi 25 juin 2010
Partenaires : Université Paris Ouest-Nanterre La Défense ; Équipe d'Accueil (ÉA) : Histoire de l'Art et Représentation (HAR) ; École Doctorale : « Milieux, cultures et sociétés »

Merci de nous faire parvenir vos propositions d'intervention (maximum 1 500 signes) avant la fin octobre 2009 ; le choix des communications sera précisé fin décembre 2009.

 

Responsable : Alain Milon et Marc Perelman


Lire la suite
<< < 1 2 3 4